Les dialogues filmés de T&C: Rencontre avec Annabel Vallard

La revue Techniques&Culture vous présente le troisième épisode d’une série de cinq films faisant écho au numéro 68, Mondes infimes, réalisés par Arnaud Lambert.

Rares sont les industries au rayonnement mondial qui reposent sur les épaules d’êtres vivants minuscules. Domestiqués », les Bombyx ont perdu toute autonomie et ne peuvent vivre sans les êtres humains. Explorant les dimensions sensibles des côtoiements entre les sériciculteurs et les insectes dont ils prennent soin, comment décrire les formes de compagnonnages multispécifiques (Kirskey & Helmreich 2010) engagés dans le cadre d’un élevage scientifique ? Dans ce troisième épisode autour des Mondes infimes, Claire Parizel s’entretient pour l’occasion avec Annabel Vallard .

Microbes, radionucléides, poussières, virus, particules fines, nanoparticules… : au fur et à mesure du développement de techniques pour voir et agir à des échelles de plus en plus petites, de nouvelles entités peuplent l’expérience humaine du monde. Peu, voire non visibles, proliférantes, incertaines ou instables, elles émerveillent, elles inquiètent. Elles appellent aussi, parce qu’elles sont trop petites pour être immédiatement ou facilement saisissables à l’échelle du corps humain, à des manières spécifiques de faire avec.

Si nous réalisons aujourd’hui des films, ce n’est pas seulement pour expérimenter un nouveau format, une nouvelle façon de raconter nos objets. Nous cherchons aussi à répondre à une question commune à bien des revues existant (aussi) en ligne. Comment rendre compte dans ce nouvel espace, du projet intellectuel que constitue la composition d’un numéro? Pour susciter le désir de connaissance au-delà de la lecture d’un article isolé, ces cinq films sont pensés comme une véritable série, chaque auteur interrogé ayant pour contrainte de choisir dans le numéro un autre auteur avec qui il aimerait dialoguer. L’ensemble voudrait donner à sentir l’aventure collective que constitue toujours la composition d’un numéro.

Retrouvez l’article d’Annabelle ICI et l’introduction du volume ICI


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *