« Mangez le musée », F. Schein au MAM

A l’occasion de la publication de notre numéro sur Le temps des aliments, le travail de Françoise Schein mérite d’être à l’honneur.

Depuis trente ans – on se souvient en 1989 de son installation au métro Concorde -, l’artiste plasticienne pense la démocratie en acte dans des projets artistiques participatifs et engagés.

Le musée des Arts et Métiers accueille depuis 1794 près de 80 000 objets techniques qui consacrent et rappellent aux visiteurs la foi immense des hommes de la Révolution française dans le progrès. Ce sont eux qui ont érigé ce lieu en sanctuaire. Mais précisément, comme dans les lieux de culte, les objets ont souffert de leur sacralisation et ont peu à peu perdu la place vivante qu’ils occupaient naguère dans la culture. La plupart des objets sont invisibles, préservés dans la zone de conservation des réserves du Musée, restaurés, traités, loin du public.

L’artiste Françoise Schein restitue les inventions techniques qui ont marqué Paris (du téléphone à la montgolfière en passant par le batteur à manivelle), les rend à la vie. Sur le parvis du musée, l’artiste plasticienne a fait installer un banquet de dix mètres de long sur laquelle elle a dressé une table de soixante-dix assiettes peintes avec la participation de visiteurs volontaires, chacune représentant un objet issu du musée. La collaboration avec Simon Brunfaut, philosophe, chargé de tisser un dialogue fécond avec les participants au sujet des objets techniques, est l’occasion d’un travail poétique qui accompagne les œuvres et les empêche, là encore, de se fossiliser.

Françoise Schein répond aux questions de Margaux Cassan pour Techniques&Culture


Pour en savoir plus

Installation de Françoise Schein et Simon Brunfaut

Cycle de conférences « Métamorphoses de la cuisine »  


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.