Enquêtes holographiques dans et autour de la mine Forsyth


C’est une mine abandonnée, submergée par les eaux. Un endroit enseveli, invisible à l’œil de qui ne regarderait pas avec attention, promeneur, cycliste, flâneur… Ce sont aussi des vies oubliées, celles de mineurs dont les histoires trop modestes ont été englouties par le flot de la grande Histoire. C’est une plongée dans des abysses insondables, une odyssée à la recherche d’une vie née dans l’obscurité des temps. Un trou dans la Terre et dans les âges, creusé à mains d’hommes, une caverne tantôt refuge tantôt taillée en forme de piège. Quiconque navigue dans ces eaux y laisse un peu de soi et en ressort changé.



Retrouvez l’article « Sous l’imagination des formes, l’imagination des substances » de David Jaclin et Jules Valeur dans le numéro 75…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search